9 Consequences of Patient Records Not Being Available for Specialists

mai 19, 2022 by Joy Yang

La rationalisation de la communication entre les spécialistes et les prestataires de soins primaires (PCP) est essentielle pour le traitement du patient. En assurant une communication transparente, les professionnels de la santé peuvent fournir le meilleur résultat global pour le patient.

Cependant, malgré la nature critique des dossiers des patients, de nombreux PCP persistent avec des flux de travail manuels et des protocoles obsolètes pour transférer les dossiers électroniques aux spécialistes. En raison du manque de coordination entre les spécialistes et les PCP, de nombreux patients manquent encore des rendez-vous avec des spécialistes.

Dans de tels cas, les patients doivent prendre eux-mêmes rendez-vous avec le spécialiste. Sans surprise, à cause de cela, jusqu’à 50 % des patients ne donnent pas suite à la recommandation de leur PCP.

Dans cet article, nous énumérerons les 9 conséquences de la non-disponibilité des dossiers patients aux spécialistes.

Pourquoi une communication claire est-elle nécessaire pour garantir les meilleurs résultats pour les patients ?

Le partage en temps opportun des informations sur les patients est essentiel et joue un rôle clé pour garantir le meilleur traitement pour le patient.

Si les PCP remettent les dossiers des patients aux spécialistes avant la consultation initiale, ils ont plus de temps pour analyser les dossiers en détail, ce qui se traduit par un meilleur traitement.

La réception des dossiers avant la consultation initiale minimise le risque de manquer des informations médicales essentielles lors de la visite d’introduction.

De plus, étant donné que les patients n’ont pas à retourner chez le spécialiste avec les informations complètes, le spécialiste peut commencer sérieusement son traitement.

Cependant, de nombreuses solutions informatiques existantes manquent de l’efficacité requise pour l’échange de documentation clinique entre les prestataires de soins primaires et secondaires.

Le manque d’interopérabilité entre les deux entités provient de solutions informatiques de santé défectueuses qui cloisonnent les données des patients.

9 conséquences de ne pas envoyer les dossiers des patients aux spécialistes

Erreur medicale

Le manque de dossiers cohérents et synchronisés ouvre une fenêtre pour les fautes professionnelles médicales. Lorsque des dossiers incomplets sont échangés entre professionnels de la santé, il est plus facile pour des éléments malveillants de modifier des dossiers pour augmenter leurs profits.

De plus, des dossiers complets non modifiés sont essentiels dans les cas qui peuvent avoir des problèmes de responsabilité. À moins que le dossier médical ne soit complet, une référence à un spécialiste ne peut être justifiée.

 

Lire une étude de cas : Comment Mackenzie Health transforme le processus d’imagerie diagnostique ?

Traitement inutile

L’absence de dossiers des patients incite de nombreux spécialistes à effectuer des examens ou des tests préliminaires qui sont déjà complétés par le PCP ou qui ne sont même pas requis au départ.

Bien que les spécialistes décident d’effectuer ces tests indépendamment des tests préexistants, la disponibilité d’informations complètes réduit le risque que des spécialistes recommandent un traitement ou des tests inutiles.

Mauvais diagnostic

La plus grande conséquence de ne pas fournir les dossiers des patients est peut-être la possibilité d’un diagnostic erroné.

Lorsque les PCP ne remettent pas les dossiers aux spécialistes avant le début de la consultation initiale avec un patient partagé, les spécialistes ne disposent pas des informations complètes pour établir un diagnostic approprié.

Il y a de fortes chances que les patients oublient ou ne signalent pas certaines informations de santé, les considérant comme sans importance. Il en résulte un diagnostic erroné, qui peut finalement être fatal pour le patient.

Délais plus longs

Si un fournisseur de soins de santé utilise une solution de gestion manuelle des références, son système est déjà truffé d’inefficacités qui retardent le traitement.

Cependant, si ces systèmes ne parviennent pas à fournir les dossiers des patients aux spécialistes en plus, ils peuvent retarder encore plus le traitement des patients.

Les patients doivent attendre entre la période où la référence est envoyée et la fin du rendez-vous pour connaître ces délais. Certains patients, par frustration, annulent même les références en raison de ces délais prolongés.

Trouver les bons spécialistes

Parfois, les PCP se réfèrent à des spécialistes dont ils ne sont pas sûrs. En l’absence d’une solution cohérente de gestion des références, les PCP n’ont aucun moyen de connaître les qualifications de certains spécialistes, surtout s’ils doivent envoyer des références hors de leurs réseaux.

Cependant, si le PCP ne parvient pas à fournir les informations complètes du patient aux spécialistes dans de tels scénarios, l’erreur passera inaperçue par les mauvais spécialistes.

Ces spécialistes peuvent commencer un traitement pour des problèmes qui ne sont pas nécessaires, ce qui fait perdre un temps et des ressources précieux.

Médecine défensive inutile

Étant donné que le manque de dossiers de patients dans les références est l’un des principaux moteurs des réclamations pour faute professionnelle, ces incidents peuvent également inciter les médecins à recommander des médicaments inutiles.

Bien que cela ne se produise pas directement à la suite de dossiers de patients manquants, cela peut indirectement conduire à des poursuites pour faute professionnelle.

De nombreux médecins commencent à pratiquer la «médecine défensive» en raison de poursuites pour faute professionnelle. Cela signifie que les médecins demandent des procédures, des médicaments et des tests inutiles afin de ne pas être accusés d’une poursuite.

La médecine défensive est un fléau pour le système de santé. Selon certaines sources, les médicaments défensifs causent au système médical des pertes de 650 milliards de dollars par an.

Ce montant énorme représente près d’un quart de tout l’argent dépensé dans les soins de santé. Health Affairs rapporte que le risque perçu est la principale cause de ce phénomène, ce qui augmente en l’absence de données médicales.

Erreurs de parrainage

Le manque d’informations complètes peut également conduire à des erreurs de référencement. Ces erreurs sont bien trop fréquentes dans les solutions de gestion des références défaillantes et elles ont de lourdes conséquences pour les patients concernés.

Selon une étude publiée en 2018, les erreurs médicales sont devenues la troisième cause de décès aux États-Unis, avec des décès estimés à 440 000.

Mauvaise coordination

Après que le PCP n’a pas fourni aux spécialistes les dossiers des patients, il déclenche une série d’événements qui entraînent de nouveaux défis de coordination. C’est pourquoi même après la fin d’un rendez-vous de référence, les spécialistes ne sont pas en mesure d’assurer le suivi des rendez-vous à temps, ce qui alourdit inutilement le cycle de référence.

De même, si le spécialiste reçoit les informations complètes du patient, annule un diagnostic précédent et envoie un suivi mis à jour, le système risque d’avoir des diagnostics et des suivis contradictoires. Ces enregistrements en double augmentent le risque que des données authentiques soient mal interprétées ou remplacées, ce qui peut sérieusement affecter les soins aux patients.

Dossiers médicaux électroniques non mis à jour

Si l’une ou l’autre des parties ne parvient pas à échanger efficacement les données des patients, le DME peut ne pas être mis à jour. L’absence de mise à jour des dossiers médicaux dans le système entraîne des problèmes importants pour les patients car cela peut affecter les réclamations d’assurance.

Comment une solution de gestion des références électroniques peut-elle résoudre ce problème ?

Une solution de gestion des références électroniques aide les prestataires de soins à rationaliser le partage des dossiers des patients.

Ces solutions fournissent instantanément les dossiers des patients vers et depuis les prestataires de soins primaires et secondaires pour garantir le traitement rapide des patients.

Le réseau formel de collaboration et de communication en matière de soins fourni par les solutions de gestion E-Referral offre aux PCP et aux spécialistes une plus grande visibilité sur la santé globale du patient, augmentant ainsi la possibilité d’obtenir de meilleurs résultats pour le patient.